PFW P/E 13 : Roland Mouret, structure et féminité

Terminée l’époque d’une garde-robe uniquement composée de robes à l’architecture insolente.

Dorénavant, il vous faudra aussi compter sur quelques pièces masculines tout aussi graphiques, si ce n’est plus, à la féminité assumée.

Noir, blanc et autres déclinaisons de beiges affrontent avec fermeté et  brio, oranges et autres verts bouteille qui donnent le change avec une certaine légèreté qu’on ne connaissait pas encore à la femme Roland Mouret. Vivement l’été prochain !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>